Le Fort cistercien de Saint-Jean d'Alcas

 

Les remarquables travaux de restauration entrepris depuis les années 1970 ont redonné vie à ce monument historique. Depuis 1997, il est inclus dans le circuit « Les remparts du Larzac »Laissez-vous envoûter par l'atmosphère de ce joyau médiéval.


Historique du village

La première mention du village remonte à 1153. Les textes évoquent le "Mas d'Olcas", formé de quelques maisons, et l'église dédiée à  Saint-Jean Baptiste.  En 1170, Olcas devient une possession de l'abbaye cistercienne de Nonenque. De fait, l'abbesse de Nonenque devient le seigneur du village.

Entre 1301 et 1321, les abbesses de Nonenque et le roi de France s'associent en paréage afin de protéger les biens de l'abbaye convoités par les seigneurs de Versols et les commandeurs de Saint-Félix-de-Sorgues et de Sainte-Eulalie-de-Cernon.

Aux XIVème et XVème siècles, Saint-Jean d'Alcas est le théâtre de la guerre de Cent Ans. Afin de protéger les paysans alcassiens des bandes de pillards, les abbesses cisterciennes de Nonenque commanditent tout d’abord la fortification de l’église existante en 1356 puis en 1439 la construction du fort.

Les guerres de religion ravagent le fort puisqu'il est attaqué à deux reprises par les huguenots, en 1573 et 1593.

Enfin, c'est en 1789, lors de la Révolution Française, que l'abbaye de Nonenque perd la gestion de Saint-Jean d'Alcas qui devient alors une commune.


Crédit photos : Vincent Romera


Horaires

PARTIES BASSES (église et rue piétonne couverte) :

Avril, mai et septembre : tous les jours de 10h à 18h

Juin, juillet et août : tous les jours de 10h30 à 19h30

 

PARTIES HAUTES (tour, remparts, panorama, salle refuge et salle abbesse) :

Avril, mai et septembre : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h

Juin, juillet et août : tous les jours de 10h30 à 19h30


Tarifs